Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Retour à la liste

Vasso Galate, mur des sarrasins.

Clermont-Ferrand Puy-de-Dôme Auvergne-Rhône-Alpes

Le Vasso Galate

Le mur des Sarrasins est l'un des rares vestiges gallo-romains en élévation conservés à Clermont-Ferrand. Il constitue le parement nord d'un monument dont les fondations sont conservées dans les caves voisines. Il s'agit des vestiges d'un temple imposant, qui pourrait être à l'origine de la fondation de la ville antique d'Augustonemetum.

Un grand temple à Jaude

Il est décrit par Grégoire de Tours en 580 dans son « Histoire des Francs » à l'occasion des invasions barbares : "...Ce Chrocus, venant à Clermont, détruisit le temple appelé en parler gaulois Vasso Galate. C'était une construction d'une solidité remarquable. Le mur en était double, de petiti appareil à l'intérieur, de grand appareil à l'extérieur et épais de 30 pieds. L'intérieur du monument était orné de marbre et de mosaïque. Le pavement était de marbre et la couverture de plomb...".

Ce temple est appelé "Vasso Galate" ou "Vasso de Jaude", Jaude étant un dérivé gaulois de Galate. Le terme "vasso" (vasoou vasa) est dans les textes généralement associé à une divinité.

Les principales fouilles de sauvetage réalisées sur ce monument ont eu lieu dans les années 1946-1970, à l'occasion de la construction des immeubles riverains. L'étude du monument a été reprise récemment.

Un édifice imposant et richement décoré

Le mur actuel appartient à un temple reconstruit au milieu du IIe siècle, sur un  podium de 60 m sur 40 m et de plusieurs mètres d'épaisseur. Un bassin couvert de marbre blanc occupait la cella. Les colonnes étaient couvertes de marbre noir. La décoration intérieure était riche et aux couleurs variées. Les blocs monumentaux découverts à proximité montrent que le monument était particulièrement imposant (colonnes en marbre gris de 1,80 m de diamètre). Sa façade était rythmée par des pilastres, décorés de personnages féminins ou de décor de candélabre et de pampre. Les pilastres étaient encadrés de bandeaux verticaux ornés d'une alternance de masques et de rosaces. La couverture de l'édifice était en plomb, comme le temple de Mercure au sommet du puy de Dôme.

Source : http://www.augustonemetum.fr/News/Info-430/Le-Vasso-Galate.html

Crédit photographique : @LaetiGentili  (compte twitter). 

https://twitter.com/LaetiGentili