Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Retour à la liste

Oppidum des Castels

Nages-et-Solorgues Gard Occitanie

La tribu gauloise des Volques Arécomiques occupa l'oppidum des Castels au milieu du 3e siècle av. J.-C..

Il se trouve en un lieu stratégique : du sommet de la colline, on aperçoit encore le tracé de l'ancienne voie romaine, reliant Nîmes à Sommières. Aujourd'hui, on utilise encore le pont romain pour traverser le Rhony. Ce petit pont a été restauré. La Voie Domitienne, qui relie l'Italie à l'Espagne, est construite à partir de -118. Elle passe à proximité, plus au sud.

Une partie des quatre enceintes successives de l'oppidum entre 290 av. J.-C. et 10 apr. J.-C. a été dégagée. L'enceinte de pierres plates, les tours de guet et de défense ont été largement restaurées. Elles abritent des rues en damier, des maisons d'habitation, des magasins et un fanum de 70 av. J.-C. Le fanum est détruit par un incendie au début du ier siècle.

Cet incendie correspond à l'abandon du site, les habitants allant s'installer, comme ceux des oppidums voisins, à Nemausus (Nîmes) qui devient alors la capitale romanisée de toute la région.

Le site sera brièvement réoccupé au 3° siècle, une cinquième et dernière enceinte englobant son quart nord-ouest.


Accès libre et gratuit.

Il est conseillé de se garer en centre village,  de continuer au nord et d'emprunter la rue de l'oppidum. 

Un panneau explicatif y est installé à l'entrée du site. 

Sources : 

  • M. Py, L'oppidum des Castels, à Nages (Gard), fouilles de 1958-1974, 35e supplément à Gallia, 1978, CNRS, Paris, 355 p.
  • M. Py, « Les Castels, Nages-et-Solorgues, Gard », Les enceintes protohistoriques de Gaule méridionale, Cahier de l’A.R.A.L.O., n° 14, 1985, pp. 81-86.

Illustration :  Clem Rutter, Rochester, Kent. — https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Oppidum_des_Castels.svg, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=29967820