Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Retour à la liste

Oppidum des Baou de Saint-Marcel

110 km

Traverse de la Martine Marseille Bouches-du-Rhône

Site d'habitation fortifié celto-ligure, fondé au premier quart du  siècle av. J.-C. et abandonné au dernier quart du  siècle av. J.-C. est situé dans le quartier de Saint-Marcel dans le 11e arrondissement de Marseille.

Cet habitat protohistorique qui s’étend sur une superficie de 3 ha environ présente à l'ouest une falaise rocheuse abrupte constituant une défense naturelle utilisée épisodiquement comme abri au Paléolithique alors que les autres versants en pente douce sont protégés par une enceinte construite dès le deuxième quart du  siècle av. J.-C.. Il se situe entre la chaîne de l'Étoile au nord et le massif de Saint-Cyr au sud au niveau d'un rétrécissement de la vallée de l'Huveaune.

 

Le rempart offre un ensemble monumental souvent remanié après sa construction en lauzes de travertin dès le deuxième quart du 5° siècle av. J.-C.. Pour sa construction une technique indigène a été utilisée, associant une courtine à une tour ovoïde. Le rempart nord présente une courtine de 2,5 m d'épaisseur construite en blocs irréguliers de tuf de 0,6 x 0,5 m.

Dès la deuxième moitié du 5° siècle av. J.-C. sont construites des habitations constituées d'une seule pièce d'une superficie moyenne de 12 m2. Les modes de construction n'évoluent pas au cours des siècles : la base des murs est constituées de deux parements de moellons de tuf de travertin liés par de l'argile.

Accès libre et gratuit. 

Sources : Guy Rayssiguier et Christiane Guichard, « Baou de Saint-Marcel », dans Henri Tréziny, Patrice Arcelin, Michel Bats, Guy Bertucchi, Gaëtan Congès, Lucien-François Gantès, Jean-Paul Jacob et François Salviat (préf. Roland May), Voyage en Massalie : 100 ans d'archéologie en Gaule du Sud, Marseille, Musées de Marseille et Édisud, 1990, 255 p

Crédit photographique : jean pakhomoff