Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Retour à la liste

Pont-aqueduc d'Ansignan

Ansignan Pyrénées-Orientales Occitanie

L'origine et l'histoire de ce pont-aqueduc sont incertaines. Un pont aurait été construit durant ou avant l'époque romaine, peut-être par les Volques Tectosages. La voie romaine est bien attestée. Ce premier pont était complété par un second pont permettant de traverser la Désix, affluent de l'Agly sur la rive droite, quelques centaines de mètres en aval du village. La mairie d'Ansignan indique que les moellons des arches sont datés entre 220 et 270 de notre ère. Juliette Freyche avance que l'ouvrage d'origine était un aqueduc destiné à irriguer les terres d'une villa romaine.

Par la suite un aqueduc fut construit au-dessus du pont initial au 4° siècle - transformant le chemin en tunnel. Ce dernier ouvrage fut remanié à de nombreuses reprises, notamment aux 3° et 4° siècles, allongeant l'édifice jusqu'à ses dimensions contemporaines.

La présence de l'aqueduc succède à celle d'un Pont-siphon (siphon inversé), technique plus commune et largement utilisée par les romains. Certaines sources suggère que le pont initial eut été un pont siphon.

Aujourd'hui, aucune découverte archéologique significative ne permet d'expliquer la présence de cet imposant édifice dans sa forme actuelle. Celui-ci est toujours en service et permet l'irrigation des cultures du village d'Ansignan, sur la rive opposée de l'Agly et de pont-tunnel pour traverser. Louis Companyo notait que « ce petit vallon forme un contraste frappant avec tout ce que l'on à vu depuis le défilé de la Fou. Tandis que la terre est partout ailleurs maigre et stérile, elle est ici couverte de moissons et de fraîches prairies » ajoutant que cela était du à la nature de la terre.

Le pont-aqueduc long de 170 mètres est constitué de 29 arches de tailles croissantes lorsqu'elles se rapprochent du fleuve. Les deux plus grandes enjambent le lit de l'Agly. Il est construit sur deux niveaux : le premier est un pont pour piétons, cavaliers ou petits chariots, et le niveau supérieur est un aqueduc toujours en service.

Le second niveau est construit au-dessus du premier de telle façon que le premier niveau ressemble à un tunnel, éclairé par quelques fenêtres aménagées sur les côtés.

Lors de sa construction, l'aqueduc d'origine fut orienté dans le sens de l'amont vers l'aval, vers le nord-ouest.

Entrée libre et gratuite.

Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pont-aqueduc_d%27Ansignan