Retour à la liste

Vestiges d'une tour médiévale

Égat Pyrénées-Orientales Occitanie

La paroisse d’Egat est cité en 819 dans l’acte de consécration de la cathédrale d’Urgell, rédigé en fait au X° siècle, elle relevait du comté de Cerdagne.

Postérieurement, une bulle du pape Alexandre III confirme sa possession à Saint Martin du Canigou en 1163.

La tour sur un piton rocheux (seul vestige de la fortification du XIII° siècle) et l'église paroissiale de Saint Etienne sont entourées de grandes maisons paysannes, qui constituent le noyau ancien du village.

La tour, dite "des Maures" est une ancienne tour de guet du Xème siècle, située au sommet du village sur un éperon rocheux, dominant ainsi la Cerdagne française.

Cette tour faisait partie d'un ensemble et d'un réseau de tours à signaux, qui jalonnait l'ancienne limite entre l'empire des Maures et celui des Francs.

Les tours de guets ou tours à signaux, sont des éléments défensifs médiévaux afin de faire transiter une information d'un lieu à un autre.

Le Roussillon a une spécificité, les tours furent construites pratiquement à la même époque, dans un but unique. Le Roussillon possède donc un réseau de tours uniforme et homogène.

Ce sont les rois de Majorque, à partir de 1285, qui créèrent ce système d'alerte assez efficace.

Il sera poursuivi dans le même but par les rois d'Aragon jusqu'en 1390, puis sera progressivement abandonné.

Toutefois, les français continuèrent à en construire en 1780.

Accès libre et gratuit. 

Sources : http://catalan-rando.blogspot.de/2014/09/tour-degat.html