Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Retour à la liste

Arc de triomphe, porte Noire.

109 km

Besançon Doubs Bourgogne Franche-Comté

La porte Noire de Besançon est un arc de triomphe gallo-romain de 16,56 m (enterré de 1 m par le nivelage du temps) édifié sous l'empereur romain Marc Aurèle au 2° siècle, à l'origine entièrement décoré de fines sculptures représentant des divinités de la mythologie grecque et romaine et des scènes de combats pour la plupart effacées par le temps. La porte, probablement un des plus beaux monuments de Besançon à l'origine, est aujourd’hui très endommagée.

La porte, qui dans l'antiquité était désignée sous le vocable de Porte de Mars2, est associée aux victoires militaires de Marc Aurèle (161-180) et Lucius Verus contre les Parthes, en 165-166. La représentation de la prise de Ctésiphon est toujours visible aujourd'hui, quoique fort abîmée. On ne sait si la construction de la porte doit être liée aux troubles en Séquanie (Franche-Comté gauloise) entre 171 et 175 mentionnés par l'Histoire Auguste. Le côté de la porte où les sculptures ne sont pas conservées évoquait peut-être les guerres germaniques de Marc Aurèle contre les MarcomansQuades et Sarmates.

Primitivement, le monument présentait des proportions très élancées : plus de 16 m de haut pour seulement deux de profondeur et une hauteur sous baie de plus de 11 m. Le tout, sans doute couronné de statues, ne constituait pas une porte de la ville antique, mais un arc honorifique détaché d'autres bâtiments. La grande hauteur permettait une organisation des reliefs décoratifs en étages et registres. Pour sa décoration, on a pu parler d'horreur du vide tant les figures et statues recouvrent chaque partie de l'espace dans un décor foisonnant. Par son style, et surtout par l’omniprésence d'un discours décoratif envahissant à dominante mythologique, la porte Noire se distingue fortement des autres arcs de triomphe gallo-romains.

Source ; https://fr.wikipedia.org/wiki/Porte_Noire_(Besan%C3%A7on)

Entrée libre et gratuite