Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Retour à la liste

Enceinte celtique

157 km

Breitenwasen Oberbronn Bas-Rhin

Petite enceinte cyclopéenne au sommet du Ziegenberg.

Le Ziegenberg est une élégante montagne conique, culminant à 495 m, sur laquelle ont été identifiés les vestiges d’un camp celtique. Le site est composé d’une enceinte d’un à deux mètres de hauteur, édifiée de manière assez grossière. Il s’agit d’un entassement de pierres brutes de taille et de formes variables. Cette enceinte adopte la forme d’un triangle isocèle, dont les deux cotés égaux mesurent chacun 160 m. Par ailleurs, le mur s’adapte aux formes naturelles de la roche qui le soutien, suivant ses courbes et contre-courbes, ce qui interdit une parfaite géométrie de l’enceinte. Le troisième coté du triangle s’étend sur une soixantaine de mètres.

orsqu’on franchit cette enceinte, on découvre un amoncellement d’imposantes dalles de grès, et rien ne semble a priori trahir une occupation humaine du site. Cependant, à y regarder de plus près, sous la mousse et le lichen, se dessinent d’étranges signes pouvant parfois se confondre avec l’érosion naturelle du grès. Pourtant, sur l’une des dalles centrale, on distingue parfaitement une longue ligne gravée sur près de 3 mètres de longueur, accompagnée par des cavités circulaires et ovoïdes. Encore de nos jours, ces symboles conservent tout leur mystère.

En observant les autres dalles, on note d’autres cavités, quadrangulaires, peut-être destinées à recevoir les poutres d’un édicule en bois. Par ailleurs, des assises semi-circulaires on été taillées dans le coin de certaines dalles.

Enfin, un amoncellement de rochers a été perçu par certains historiens du XIXe siècle comme les vestiges d’un dolmen.

Tous ces éléments ont amené à penser que le site remontait à l’époque gauloise.

e site par son ampleur et sa position a d’abord été interprété comme un oppidum. En effet, le site offre une position stratégique pour une place forte, où se seraient réfugiées les populations. Cependant, Beaulieu, qui fut l’un des premiers historiens à s’intéresser au Ziegenberg, souligna immédiatement le point faible de cette hypothèse : le site ne dispose d’aucune alimentation en eau. L’absence de cet élément indispensable rend caduque la première interprétation.

Beaulieu proposa alors de voir le sommet de cette montagne comme un haut lieu de pratiques druidiques. Il supposait que les dalles gravées, auraient pu être le théâtre de sacrifices rituels ; la rigole et les cavités auraient ainsi servi, selon lui, à recueillir le sang des sacrifiés. La faible profondeur de la gravure semble aller toutefois à l’encontre de cette hypothèse. On ne peut pas pour autant exclure que ce lieu ait occupé une place importante dans la vie spirituelle gauloise. D’ailleurs, à moins d’un kilomètre de là on note la présence d’une importante sculpture, La Liese, qui confirme le caractère sacré des sommets du massif du Grand Wintersberg.

Texte et références complètes : http://vosges-du-nord.fr/site/vestiges-antiques-du-massif-du-grand-wintersberg-a-niederbronn/

Entrée libre et gratuite. Prévoir 1.30 h de marche depuis le parking d'accès. Prévoir des chaussures de marche, poussettes déconseillées!