Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Retour à la liste

Sites de la Bouëxière

La Bouëxière Ille-et-Vilaine Bretagne

Le bourg recelle plusieurs sites, que vous pourrez localiser sur la carte ci-dessous, ou en navigant sur le site internet de l'association (lien "voir le site"). 

Le site de Chevré s'est développé entre le XIIe et XVIIe siècle. La motte, la chapelle et probablement l'étang et le moulin font partie
d'un ensemble créé puis entretenu par les barons de Vitré à partir du XIIe.

1. Le pont « romain » ou « roman »
Unique dans la région, ce pont de style gothique n’est attesté de façon certaine que dans les années 1309-1310, même s’il existait vraisemblablement une retenue d'eau dès le XIIe - XIIIe siècle.
Ce pont, interprété comme le lieu d'une ancienne « pêcherie » dans les textes,
pouvait probablement aussi être fermé par 14 vannes permettant d’élever le niveau des eaux pour actionner la roue du moulin voisin.
La partie supérieure des arcades date quant à elle de 1938. Il surplombe l’endroit où la Veuvre reprend son cours et s’appelle « la Chèvre » ou « le Chevré ».

2. Le moulin
Le moulin de Chevré utilise l’énergie du cours d’eau pour actionner les outils nécessaires probablment à moudre le grain, même si d'autres utilisation sont possible (moulin à tan?, moulin à foulon?).
Il appartenait aux seigneur de Chevré, aussi les paysans devaient s’y rendre et payer la Banalité. Au XIIIe siècle, Chevré était un lieu d’échanges commerciaux où se tenaient des foires et des marchés.

3. La Chapelle Saint André XIIe - XVIIe
L’édifice de Chevré est dédié à Saint André. Les murs les plus anciens datent probablement du XIIe. Cette chapelle frairienne (subdivision de paroisse possédant son propre Saint) de style roman est ajouré d'ouvertures en forme de meurtrières.

On y retrouve à l’intérieur un monogramme datant de 1550.
Fortement restaurée entre le XVIe et le XVIIe siècle, les extensions et la principale partie de la charpente, formant une voute en berceau, datent de cette période.

4. Le château à motte XIIe - XIIIe
Les vestiges de la tour, rénovés en 2016, correspondent aux restes d'un château appartenant à la puissante maison de Vitré.
Dans la seconde moitié du XIIè siècle, Robert III de Vitré fit édifier une motte avec une tour en bois.
Ce n’est qu’au début du XIIIe siècle vers 1225, qu’André III de Vitré, en conflit avec le Duc de Bretagne, fit construire une tour en pierre, probablement pour faire face à la forteresse ducale de Saint-Aubin-du-Cormier.

Elle fût incendiée par les hommes du Duc vers 1229-1233. Cette tour de 11 mètres de haut s’élevait elle même sur une motte d’une dizaine de mètres, surplombant le bourg castral.

Informations et visites possibles : s'adresser à l'association BUXERIA "Histoire et archéologie de la Bouëxière" 

Entrée libre et gratuite, profitez en pour explorer le bourg! 

Crédits photographiques : @association Buxeria.