Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Retour à la liste

Basilique

Saint-Bertrand-de-Comminges Haute-Garonne Occitanie

Un kilomètre à l'est de la cathédrale Notre-Dame de Saint-Bertrand-de-Comminges, la basilique est citée pour la première fois dans le Livre des Miracles de saint Bertrand du notaire Vital, qui suggère une occupation depuis l'époque romaine. La basilique actuelle fut bâtie aux 11° et 12° siècles, et consacrée en 1200 par l'évêque Raymond-Arnaud de Labarthe.

Des fouilles ont permis de démontrer que le site était occupé depuis fort longtemps. En témoignent le sarcophage du 4° siècle et les nombreux remplois antiques dans la construction. Il pourrait également s'agir d'un ancien lieu de culte romain paléo-chrétien. 

Dès 1840, elle est classée monument historique. En 1998, elle est, avec 70 autres monuments français, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO au titre des « chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France »

L'accès à la basilique s'effectue en pénétrant d'abord dans le cimetière dont le portail d'entrée, du 13° siècle. 

Des pierres provenant de la ville romaine de Lugdunum Convenarum ont servi à sa construction et l'on trouve çà et là des bas-reliefs, des colonnes et chapiteaux de l'époque romaine qui ont été réutilisés.

Le chevet de la basilique est composé de l'abside et de deux absidioles disposées sur un plan polygonal avec des contreforts. Ce dispositif engendre cinq réduits entre les deux absidioles. L'abside centrale, enfermée dans un mur polygonal est couverte d'une toiture à pans coupés. Le chevet, vu son architecture, ne peut être antérieur au 12° siècle.

 

 

Crédits photographiques : Par Morburre — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10436853