Retour à la liste

Enceinte protohistorique dite du Camp d'Attila.

La Cheppe Marne Grand Est

La plus ancienne mention écrite, vers 850, cite Vettus catalaunum, ce Vieux Chalons devait être l'oppidum principal des Catalaunes et ne trouve sa forme de camp d'Attila qu'au 19 siècle.

Le lieu-dit « Camp d'Attila » et les alentours seraient, selon certains chercheurs, le lieu de la bataille des champs Catalauniques qui eut lieu en 451 et ou plusieurs milliers d'hommes furent aux prises. Le combat principal aurait eu lieu sur une hauteur appelée l'Ahan des Diables dont le nom ahaner vient du bruit fait par les soldats pour enterrer leurs morts. S'il est possible que ce site ait été utilisé par Attila, aucune trace n'en demeure de son passage et aucune source historique n'y fait référence.

En revanche, cette vaste enceinte protohistorique dite « Camp d'Attila », qui date du Ier siècle av. J.-C., est un vestige d'un oppidum gaulois occupé ensuite par les Romains d'environ trente hectares . La forme est elliptique avec fortifications et levée de terre, des fossés hauts d'environ sept mètres . Une palissade entourait le camp et des remparts sur le sommet ; le camp est adossé à la Noblette .

Toutefois la végétation a depuis longtemps, repris ses droits et entoure le camp d'une épaisse barrière d'arbres, créant un endroit paisible et coupé du monde.

Au Moyen Âge deux buttes médiévales furent construites dessus . Dans la région, on parlait autrefois de cet oppidum comme étant le Vetus Catalaunum, le vieux Châlons.

Pendant la Première Guerre mondiale, le Camp d'Attila sert de dépôt de munitions.

Napoléon III, fasciné par l'histoire, y fait lancer des fouilles de 1861 à 1865 par l'instituteur du village P.H. Létaudin, il y découvrit 87 fosses qualifiées de fonds de cabanes ainsi qu'une nécropole de La Tène ancienne. De nouvelles fouilles, effectuées à la fin du 19° siècle, permettent de mettre au jour des céramiques, des colliers en bronze et diverses pièces en fer forgé, de l'époque gauloise, qui sont conservés, pour la majorité au musée de Saint-Germain-en-Laye. En 1965-68, J. Grasset a découvert au pied de la motte castrale incluse dans l'oppidum trois silex et des poteries qui montrent l'utilisation au temps gallo-romain.

La Cheppe correspond à Fanomin (pour Fanum Minervae = Temple de Minerve) dans l'Itinéraire d'Antonin et à Tanomia (à la suite d'une erreur de transcription) dans la Table de Peutinger (connue autrefois sous le nom de Table théodosienne)

Entrée libre et gratuite. Promenade archéologique pour tous. 

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_romain_de_La_Cheppe

Les audioguides ont été créés et sont mis à disposition par l'association Autour du Camp d'Attila.